19 novembre, dimanche, 2017

Festival des langues, regards sur le monde

FaceBook  Twitter  

Aleksandar Djordjevic, étudiant en BTS au lycée, Caroline Sarian , professeur d'italien, Philippe Landrein , professeur d'allemand, Marie Françoise Stamos, professeur d'anglais et contact avec l'association Linguafest'37 ont eu le plaisir d'organiser cette édition 2015 du Festival des Langues.

essai mme stamos

Le lycée était convivial et ouvert, la diversité des intervenants et des thèmes proposés a contribué à  une approche des autres  naturelle et spontanée. Tous les participants se sont laissé porter vers des horizons lointains, unis l'espace d'un trop court moment par l'envie de partager une aventure humaine et interculturelle. L'enthousiasme que reflétaient leur visage et leurs propos témoigne du plaisir qu'ont éprouvé et communiqué lors de cette parenthèse enchantée les  intervenants Linguafest 37', les professeurs ainsi que les élèves,  surpris, ravis et très intéressés par tant de découvertes inattendues.

DSCN4455

Ce matin là, au lycée Grandmont, un emploi du temps inhabituel attendait 450 élèves : leur lycée se transformait en un lieu de voyages les menant à travers un univers d'une étonnante diversité culturelle et linguistique. Les différents ateliers auxquels on les conviait étaient comme autant d'escales où les accueillaient des professeurs et des intervenants Linguafest'37 qui, venant de tous les horizons, leur ouvraient une fenêtre sur le monde. Tel est le projet, inspiré du concept Linguafest, qui a rassemblé tous ceux qui ont participé au Festival des Langues. Dans une ambiance joyeuse et chaleureuse, tous ont pu découvrir concrètement les richesses des échanges interculturels. Les intervenants natifs ont été heureux de faire découvrir leur langue et leur culture et les professeurs du lycée ont apprécié d'avoir un espace de liberté pour transmettre leur savoir sur des sujets qui leur tiennent à coeur.


 

Atelier langue : Serbe (Linguafest'37)

Serbe

"Au début, je voulais juste donner un coup de main pour la préparation de ce festival, et au final je me suis beaucoup plus investi que je ne le pensais, pris par l'intérêt et la dynamique de ce festival qui me tenait à cœur. Donc je suis devenu le 4ème organisateur. J'ai beaucoup apprécié et j'apprécie toujours ce genre de manifestation qui permet de découvrir différentes cultures et langues. En effet, par le biais de la présentation de ma langue, le serbe, je peux aussi faire découvrir une partie de ma culture. J'étais très heureux de l'attention et de la motivation des élèves qui ont bien joué le jeu en s'appliquant à bien prononcer les mots et phrases que je leur apprenais."

Aleksandar Djordjevic


 

Atelier langue : Slovène (Linguafest'37)

382A7075

"Notre intervention dans la classe de seconde s'est déroulée dans une bonne ambiance. Les élèves ont été très curieux de connaitre des mots en slovène. Un groupe de six filles de la section sportive football, a exprimé le souhait d'aller jouer en Slovénie en 2016, car en 2015 elles vont à Bilbao. Notre association Touraine-Slovénie est prête pour les aider pour trouver un club de foot féminin pour réaliser leur souhait. Les numéros de téléphone ont été échangés et nous attendons une demande de leur encadrement. L'objectif de rencontrer d'autres cultures est amorcé par l'intermédiaire du sport."

Marija & Gérard Chaigne (Association Touraine Slovénie)


 

Atelier langue : Mongol (Linguafest'37)

DSCN4436

"J'aimerais vous dire que je suis contente d'avoir participé au festival des langues. La seule raison de participer au festival c'est de découvrir une nouvelle vision, une nouvelle langue, un monde totalement différent. C'était merveilleux et très émouvant de voir tous ces gens réunis dans une salle pour partager leur culture. Un atelier de 50 minutes pour présenter la Mongolie et parler de la langue Mongole, pour moi c'est un très grand honneur. Merci beaucoup de m'avoir donné une chance aussi spéciale. J'espère que les élèves ont aimé la présentation que j'ai faite avec tous mes efforts."

Zoljargal Ganzorig


 

Atelier langue : Ukrainien (Linguafest'37)

Ukrainien

"Je suis ravie d'avoir pu partager ma langue et culture avec ces élèves sympathiques et je referais cette intervention avec grand plaisir si l'occasion se présente. J'ai surtout aimé l'ambiance et la curiosité des lycéens envers d'autres cultures."

Natalka Butmerchuk


 

Atelier langue : Macédonien, Anglais aéronautique (Linguafest'37)

382A6997

"La chute du Mur permet enfin de faire passer des idées, des mots d'un bout à l'autre de l'Europe. On a beaucoup parlé de la "salade de Macédoine", des influences de l'empire ottoman non seulement sur la culture, la cuisine, le culte et bien sûr la langue avec des exemples qui vont du garagiste au café turc et d'Alexandre le Grand à la fêta grecque sans oublier les influences albanaises et bulgares. J'ai parlé des monastères qui sont à l'origine des écritures inventées par Cyrille et Méthode depuis le glagolitique ancien jusqu'à aujourd'hui, après l'indépendance post-Tito puis après guerre. J'ai aussi un peu parlé des poilus oubliés de l'histoire en Macédoine, des périodes de paix et de conflit et de leurs impacts sur la langue. J'ai terminé en encourageant les élèves à apprendre une langue dès qu'ils voyagent car c'est comme une fenêtre ouverte vers un autre monde. Il s'en est suivi une série de courtes expressions pratiques et ils arrivaient bien à rouler les "R" tout en s'amusant."

Toni Giacoia


 

Atelier langue : Mayamam (Linguafest'37& Association Soleil Maya)

MayamamDSCN4454

"C’était notre première intervention dans le cadre du Festival de langue au lycée Grammont. Ce festival nous a permis de présenter et faire connaitre la culture et les langues Maya aux élèves. Nous saluons l’organisation parfaite et accueillante de cette journée. Elle a été riche d’échanges, tant avec les élèves, qui se sont montrés intéressés, participatifs et dynamiques, qu’avec les professeurs, et les autres intervenants. Nous avons ainsi pu échanger avec une jeune fille de Mongolie, sur nos langues respectives parlés par des minorités. L’objectif de cette journée était pour nous plus que rempli."

Alicia Lopez


 

Atelier langue : Ethiopien (Linguafest'37 & association Touraine Ethiopie)

382A7009 1

George Nbabe et Sarah Hunkeler ont présenté leur langue l'éthiopien en tenue traditionnelle et en apportant des objets symboliques de leur culture.

"Notre association n'organise pas seulement des cours de langue et de cuisine éthiopiennes. L'association éthiopienne de Touraine aide surtout les enfants éthiopiens qui rencontrent des problèmes médicaux ou financiers. C'est pour cette raison que nous réussissons à impliquer des personnes de tout niveau social".


 

Atelier égyptien hiéroglyphique (Linguafest'37)

Arnault Duhard (égyptologue, Responsable de Tiyi Egyptologie, institut privé d'enseignement supérieur, Maître de conférence) est venu présenter l'égyptien hiéroglyphique.

382A7065

"J'adore enseigner ma matière, qui a un très bon écho sur les élèves de cette classe d'âge, c'est un plaisir."


 

Atelier langue : Japonais (Linguafest'37)

Japonais

Yoshiko Carré faisait avec plaisir sa première intervention en compagnie de Catherine Chapel, professeur de français.


 

Atelier langue : Portugais (Linguafest'37)

portugais

Les élèves ont été heureux de découvrir la langue et la culture portugaise avec Carla Sacotinho, professeur de portugais, et iront lui dire "obrigado/a" au festival des langues des Halles de Tours au mois de novembre.
"J'ai adoré l'expérience, le contact avec les autres intervenants et le lycée. Les élèves se sont montrés très intéressés et ont posé beaucoup de questions "


 

Atelier langue : Esperanto (Linguafest'37)

Esperanto

"Nous vous remercions pour l'organisation de cette matinée de Festival. Nous apprécions de pouvoir présenter l'espéranto à des lycéens et à leur(s) enseignant(s). Nous espérons une nouvelle édition en 2016."

Jacques Gaumé & Jean-Louis Le Brizault


 

Atelier langue : Chinois (Linguafest'37)

382A6979

"Je suis ici pour représenter ma langue maternelle, le chinois, qui n'est pas si difficile à apprendre qu'on le croit."

Xue Qin Bonneau


 

Atelier langue : Japonais (Linguafest'37)

382A7083

麗子   日仏協会"日の出"主宰/ 画家/ 書師範代/ 日本語教諭/ サロン 展覧会 コンサート企画
Reiko (présidente de Hinodé) Peintre / Maître de calligraphie japonaise / Professeur de langue japonaise.


 

Atelier : Tragédie et philosophie dans la Grèce antique

382A7049

"Je crois que les élèves ont bien apprécié cette introduction à la philosophie à partir de la reconnaissance de ce que nous devons aux grecs. Plus généralement, c'est la connaissance de ce qui nous est étranger qui, comme le dit Rousseau, nous pousse à l'examen de ce qui nous touche."

Philippe Blanc, professeur de Philosophie.


 

Atelier : Origine du langage

382A7045

"La philosophie est un langage".

Sylvain Robert, professeur de Philosophie.


 

Atelier : Le commerce équitable

"Au travers de cette rencontre privilégiée avec un jeune public lycéen, mais aussi consommateur, je présente la situation commerciale et sociale inéquitable que nous entretenons avec les pays du "Sud". Je mets en évidence, par des témoignages de jeunes étudiantes équatoriennes en commerce international, le bien-fondé du commerce équitable, mais aussi ses limites. Je présente alors des projets qui, au delà de la simple production de matières premières, permettent aux pays du Sud d'envisager un développement économique durable : donner de la valeur ajoutée aux matières premières agricoles dans le pays de production, en favorisant les initiatives et compétences locales. Les réactions des lycéens sont très positives et encourageantes. J'ai eu beaucoup de plaisir à échanger avec ces lycéens qui, je l'espère, seront de bien meilleurs consom'acteurs que ne l'ont été nos générations..."

382A6990

Patrick Bonnal, professeur de Sciences et Technologies Industrielles.


 

Atelier langue : Grec moderne

"Je suis un professeur de grec ancien, triste de ne plus pouvoir enseigner ce que je considère comme notre langue maternelle au sens fort. La langue moderne n'en est que l'infime trace, mais une trace tout de même, un écho émouvant, une  survivance. J'adore faire découvrir l'alphabet grec, la prononciation d'une langue qu'on n'entend guère par ici. J'aime aussi donner des sésames qui rapprochent les touristes d'autochtones ravis de voir qu'on ne vient pas seulement consommer des vacances au soleil, mais qu'on s'intéresse aussi à leur culture et à leur vie.
Certes il y a la crise grecque, les pourparlers déprimants entre ceux qui se disent européens, mais il y a surtout le clapotis de la mer, le rugueux des rochers, le souffle du vent, le soleil caressant  de la langue des descendants d'Ulysse et Pénélope, c'est-à-dire les Adonis et Aphroditi d'aujourd'hui...oui je suis amoureuse de la Grèce et je voudrais que quelques jeunes aient l'occasion peut-être de la découvrir par son rythme et ses mots..."

382A7070

Dominique Zurek, professeur de Lettres Classiques.


 

Atelier : Influence des langues indiennes sur l'espagnol

"L'intérêt du festival est pour moi de parler de civilisation et de culture hispanique ou ibéro-américaine bien plus en profondeur que dans une séance classique de cours, et surtout, de les mettre en lien avec notre propre culture. Créer des ponts, souligner les apports d'autres cultures à la nôtre, montrer que l'autre est finalement très proche, voilà ce qui m'intéresse."

F

François Soraruff, professeur d'Espagnol.


 

Atelier : Cinéma coréen

 GetAttachment  J.B. Marché

L’atelier intitulé “Un Aperçu du cinéma coréen (à travers les extraits de 3 films)” visait à sensibiliser les élèves à la manière dont les trois cinéastes contemporains abordés (parmi les plus célèbres du pays) reflètent dans leur film certaines questions relatives à l’histoire et à la culture coréenne, tout en utilisant les codes universels du cinéma.
Il en va ainsi :
de la présence militaire américaine dans le pays, soumettant la population et l’État à une dépendance humiliante (The Host).
de l’adaptation d’un conte traditionnel sanglant sur l’échec de la reconstruction familiale dans le film fantastique Deux Sœurs
de l’hypocrisie sociale et de la violence larvée des rapports humains auquel résiste tant bien que mal l’héroïne de Secret Sunshine
Le tout en VO naturellement !

Jean-Bernard Marché, professeur de Français.


 

Atelier langue : Serbe

382A7025

"Pour ma part, c'était une première et, comme toutes les premières fois, je m'en souviendrai...
Bref, tout ce que j'ai à dire, c'est que je suis prêt à recommencer l'aventure l'année prochaine."

Pierre Radic, professeur de Sciences Physiques.


 

Atelier : Voyage au cœur du langage

Le voyage au cœur du langage que les élèves ont entrepris en ma compagnie leur a fait traverser les cinq continents et observer l'incroyable diversité des langues naturelles. Ils ont pu se rendre compte que chacune de ces langues est comme une paire de lunettes qui, par ses contours, impose à ceux qui la parlent une vision du monde dont ils n'ont pas toujours conscience. Chemin faisant, les élèves ont également découvert que parler une langue autre que la sienne, c'est un peu se mettre derrière la paire de lunettes que portent d'autres êtres humains, voir ce qu'ils voient et entrevoir ce qu'ils sont. Arrivés à bon port, les voyageurs sont convenus qu'apprendre plusieurs langues vivantes permet d'agrandir son champ de vision et d'ouvrir son esprit.

IMG 2159

Philippe Landrein, professeur d'Allemand.


 

Atelier : Ukraine : “de République à Nation”

L’idée de nation semble pour les français une évidence au point qu’ils ne la questionnent guère. Le partage d’une même langue, d’une histoire commune, d’un territoire borné de solides frontières, la soumission volontaire aux mêmes autorités politiques, tout cela semble  si bien institué qu’ils imaginent cette idée universellement partagée.  L’exemple de l’Ukraine montre que cette évidence est trompeuse et son universalité contestable. Cette jeune république devenue indépendante en 1991 du pouvoir soviétique finissant peine depuis à forger une identité nationale admise de tous ses habitants. Existe-t-il un peuple ukrainien ?

382A7036

Cet atelier avait pour objectif de croiser les regards de l’historien, du géographe, du linguiste, de l’économiste et du sociologue pour expliquer les racines d’une identité nationale, mais aussi les fractures et les conflits qui tiraillent actuellement ce pays, depuis la révolution orange jusqu’au conflit violent opposant les autorités ukrainiennes aux séparatistes prorusses. L’évocation des enjeux géopolitiques qui sous-tendent la mobilisation dans ce conflit de puissances étrangères concluait l’analyse pour souligner non seulement  la complexité du sujet, mais aussi son caractère passionnant.

Philippe Connil, professeur de S.E.S.


 

Atelier : Musique, cinéma et langues imaginaires

FAES Isabelle  avatar

"A partir de quand une suite de sons devient-elle une langue ?
Qu'est-ce qui différencie un simple code d'une langue ?
Pourquoi inventer des langues ? Où rencontre-t-on des langues imaginaires ?
Une langue construite, inventée, peut-elle devenir une langue vivante ?
Comment une langue imaginée peut-elle rendre compte de la société à laquelle elle est censée appartenir?
Les réponses ont été trouvées dans la littérature, la musique et le cinéma, puis chacun s'est essayé à inventer quelques phrases."

Isabelle Faës, professeur d'Education Musicale.


 

Atelier : Cinéma palestinien et israélien

" L’objectif de cette intervention était de montrer que les productions cinématographiques Palestinienne et Israélienne véhiculent un message de fraternité lucide qui n’occulte pas les différences entre ces deux cultures. Les cinéastes présentés défendent un point de vue qui déconstruit et contredit les clichés qu’on associe souvent dans les médias au conflit israélo-palestinien. "

DSCN4439

David Ridet, professeur d'Anglais