Par Matéo Petit, la Fabrique de l’Info, lycée Grandmont, le 12/05/2021

      Le club de football de Châteauroux, qui va descendre en National, vient d’être acheté par un fonds d’investissement saoudien. Les Saoudiens ont des vues sur d’autres clubs de l’hexagone.

      C’est une première en France. Le 9 mars dernier, un communiqué de presse a annoncé l’acquisition du club de football de Châteauroux (Indre) par le fonds d’investissement United World Group, propriété du prince saoudien Abdallah ben Moussaed, un proche de la famille royale.

      L’achat du club de la Berrichonne de Châteauroux par cet investisseur s’inscrit dans la continuité de ses actions : United World Group possédait déjà les clubs de Sheffield United en Angleterre, Al Hilal en Arabie Saoudite ainsi que les clubs du Beerschot en Belgique et le Kerala United FC en Inde.

      L’objectif du fonds d’investissement est de réunir des clubs évoluant en deuxième ou en troisième division afin de les amener dans l’élite du pays dans lequel elle évolue.

la berrichonne

Crédit : Le club de football de la Berrichonne sera désormais contrôlé par un fonds d’investissement basé en Arabie Saoudite   

Des vues sur Marseille et Bordeaux

      Le prince, qui a des actifs dans l’industrie du papier entre autres, veut mutualiser la formation de jeunes joueurs, et éventuellement faire germer des talents afin de les vendre à de plus grands clubs.

Dans le même communiqué, le fonds United indique que la Berrichonne représente un investissement « logique ». En effet la Berri est un club historique des championnats de France, Il fête ses 105 années de présence parmi les quarante plus grands clubs français. Son centre de formation est très renommé dans le milieu du foot. Plusieurs joueurs français sont passés par le club durant leur formation, comme le marseillais Florian Thauvin, l’ex-marseillais Morgan Sanson aujourd’hui à Aston Villa, ou encore Florent Malouda, finaliste du Mondial 2006 aux côtés de Zinedine Zidane.

          Achat anodin ou véritable stratégie d’influence de l’Arabie Saoudite ? Les Saoudiens affichent des prétentions grandissantes dans le foot.

          Le prince héritier Mohammed ben Salmane, dit MBS, et du fonds souverain saoudien sur lequel il a la mainmise, avaient tenté de racheter le club de Newcastle United en première division anglaise. Mais l’offre a vite été retirée à cause des hautes instances anglaises, hostiles à ce projet.

 La famille royale saoudienne semble avoir jeté son dévolu sur l’Olympique de Marseille, le club phocéen réputé pour l’engouement populaire autour de lui. Selon certaines sources, l’officialisation de la vente serait imminente. L’échéance fin mai- début juin est évoquée.

          En recherche d’un projet de reprise, le club des Girondins de Bordeaux attire aussi les regards des Saoudiens. Le dossier est suivi par le conseiller à la cour royale et président de l’Autorité générale des sports et des divertissements Turki Al Sheikh.

          L’Arabie Saoudite semble vouloir investir massivement dans le football pour concurrencer politiquement et sportivement ses voisins du Qatar, propriétaire du PSG, des Émirats Arabes Unis, qui détiennent Manchester City, champion d’Angleterre, et grand favori de la finale du championnat d’Europe face à Chelsea fin mai. 

La Fabrique de l'Info, activité pédagogique de la spécialité HGGSP4, animée et encadrée par Stéphane FRACHET , journaliste aux Échos et au Parisien et Gérard Urvois professeur de la discipline.